Accueil » Uncategorized » Pol’Hebdo du 14 janvier 2022 l Hebdomadaire politique des Pyrénées-Orientales

Pol’Hebdo du 14 janvier 2022 l Hebdomadaire politique des Pyrénées-Orientales

Pol'Hebdo du 14 janvier

Au programme de ce Pol’Hebdo, Carole Delga « atterrée par le niveau du débat public ». Les Rois Mages qui transforment Perpignan en Perpinyà et Louis Aliot qui veut porter plainte contre ces « vandales ». Sans oublier le mouvement Agissons qui prône les éoliennes individuelles plutôt que le parc d’éolien flottant.

♦ Présidentielle – Carole Delga s’est dite « atterrée par le niveau du débat public actuel »

C’est lors de ses vœux à la presse que la présidente de la Région Occitanie a été questionnée en tant que porte-parole de la candidate socialiste Anne Hidalgo. Elle s’est dite « atterrée par le niveau lamentable des débats ». Le risque pour la présidente socialiste est de « dégoûter les Français de la politique. Si les Français ne trouvent pas un exutoire dans la voix démocratique, tôt ou tard cet exutoire se fera dans la rue. Il faut être conscient de ce risque-là quand certains s’amusent au jeu des petites phrases. ». Carole Delga est aussi revenue sur les propos du président de la République à propos des non-vaccinés.

« Quand je vois le Président de République française qui se déclare dans une volonté d’emmerder une partie des Français, je crois que ces termes vulgaires n’ont pas leur place dans la bouche d’un président de la République. Parce qu’il parle au nom de la France. (…) Il doit élever le débat, réunir les gens et non pas exciter les plus bas instincts ». La présidente de la Région Occitanie refuse de faire partie de ce « monde politique là » (…) celui « du jeu des petites phrases ». Pour elle la politique c’est sur le terrain, « où les gens ont des problèmes de fin de mois ». Et lui disent « avoir de moins en moins de pouvoir de vivre ».

Carole Delga - Pol'Hebdo

Carole Delga a également annoncé les grandes dates de la région pour le 1er trimestre 2022. Et plus particulièrement pour les Pyrénées-Orientales

Lancement du Pacte pour l’Embauche. La Région entend accentuer son action en faveur du retour à l’emploi en proposant un panel complet de solutions concrètes pour agir sur les freins à l’embauche.
– Signature des conventions de financement des Lignes Nouvelles Grande Vitesse Montpellier-Perpignan et Toulouse-Bordeaux
Lancement de la concertation sur le plan régional en faveur de la nature « Noé ».
– Lancement d’une consultation sur le site participatif de « La Région citoyenne ».
– Inauguration du Musée d’art moderne de Céret.

// Lire aussi : Revue de presse du 16 janvier l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

♦ Les catalanistes rebaptisent Perpignan et Louis Aliot envisage de porter plainte pour vandalisme

Entre le 5 et le 6 janvier, nuit traditionnelle d’arrivée des Rois Mages, les Perpignanais ont eu la surprise de voir certains de leurs panneaux « Perpignan » transformer en « Perpinyà ». Sans clairement revendiquer cette action, le parti catalaniste Unitat Catalane diffusait l’information sur ses réseaux sociaux et via un communiqué de presse. Pour Unitat Catalane, cette action n’est qu’un simple moyen de « rectifier les panneaux monolingues de façon correcte et propre ». En effet, le parti politique revient sur la disparition en octobre dernier des panneaux « Perpignan La Catalane ». Une disparition justifiée, pêle-mêle, par leur vol par les supporters sportifs, ou par une « nécessaire maintenance ».

Quand d’autres voyaient dans cette valse des panneaux « des manœuvres contre l’identité catalane de Perpignan menées par son maire, Louis Aliot ». Un maire Rassemblement National, qui envisage désormais de porter plainte pour « vandalisme » à l’encontre des auteurs des faits.

Jaume Roure, ancien élu en charge de la catalanité à la mairie souhaite créer une association en vue de lancer une pétition pour le retour de Perpignan La Catalane. Appellation remplacée en avril 2021 par « Perpignan La Rayonnante ».

♦ Le collectif Agissons dit « Non au parc éolien en mer ! »

Par un communiqué de presse le collectif Agissons dénonce le projet « éoliennes flottantes du golfe du Lion ». Un parc de 3 éoliennes flottantes installées au large de Leucate et du Barcarès à horizon 2022. Agissons, déplore que ces mats soient installés si près des côtes (16km) et donc « parfaitement visibles ».

Le mouvement prône une réelle consultation populaire pour chaque implantation de ce type de projets. Plutôt que de grands projets, le mouvement Agissons Pays Catalan préconise « le développement de l’indépendance énergétique individuelle, à travers des subventions ciblées de l’État, comme c’est déjà le cas pour l’isolation ou le chauffage ».

Le mouvement Agissons se dit favorable aux énergies renouvelables, mais dénonce un « territoire soit désormais  » encerclé  » de « pylônes à hélices » sur terre et prochainement en mer. Le peu de recul sur l’impact environnemental sur la faune et la flore maritimes, nous oblige à la prudence. L’association reconnue Sea Shepherd n’a de cesse de dénoncer ces projets en mer, qui nuisent à l’activité de pêche artisanale et à l’environnement. La bétonisation du sol marin risque à terme de poser de gros problèmes ». 

// Les Pol’Hebdo et Revues de presse des précédentes semaines :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances