5 millions d’occitans et moi, et moi, et moi

Tel pourrait être le lei motif des différentes actions engagées dans le pays catalan depuis le processus de changement de nom de la région. Des mouvements accentués depuis la consultation qui a rendu son verdict le 10 juin dernier en positionnant « Occitanie » en tête. Le 24 juin, l’assemblée plénière a adopté le nom « Occitanie » avec sous titre « Pyrénées-Méditerranée ». Loin de fédérer dans notre département, le nom de la région a plutôt tendance à liguer contre lui. Plusieurs démarches engagées, comme la pétition qui a déjà réuni près de 9.000 signatures, le recours devant le conseil d’Etat à l’appel d’un collectif citoyen, les prises de position tranchées de certains élus, ou certaines initiatives diffusées sur les réseaux sociaux ayant l’humour qui leur sied.


♦ Aperçus sur les réseaux sociaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

♦ Les coups de gueules
Le plus significatif est celui de Ségolène Neuville, pourtant membre du gouvernement Hollande en même temps que la Présidente de Région. Elle s’exprimait sur son profil Facebook en rappelant :

« Certains élus ont voté pour le nom «Occitanie» seul : ils devront un jour ou l’autre s’en expliquer. Pour ma part, en ma qualité d’élue des Pyrénées-Orientales, je ne pourrai jamais me satisfaire du nom de la Région tel qu’il a été décidé vendredi dernier… ». Elle conclut en rappelant que « Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, c’est le choix de la sagesse, c’est le choix de l’avenir. Il est encore temps : le décret qui scellera le nom de notre région n’est pas encore écrit ».

♦ La pétition en ligne
Lancée par le collectif Oui au Pays Catalan, à l’origine de la manifestation du 18 Juin qui avait réuni plusieurs centaines de personnes dans les rues de Perpignan aux cris de « Je ne suis pas occitan »,  cette pétition a comptabilisé en quelques jours près de 9.000 signataires. A noter l’un des commentaires les plus populaires :

« Les Normands sont ils Bretons?
Les Picards sont-ils Parisiens?
Les Chiens sont-ils des chats?
Sem Catalans Pas Occitans ! »

♦ Le recours citoyen
Lancé à l’initiative de Renée Soum, première femme députée des Pyrénées-Orientales sous la présidence de François Mitterrand, ce recours est soutenu par un collectif de personnalités de la société civile. Parmi les signataires, se sont engagés le chanteur Cali, le joueur de rugby David Marty, l’écrivaine Héléne Legrais, Jean-René Casals (directeur du GRETA), Henry Got (ancien président de l’Université de Perpignan) ou l’animateur radio Gérard Jacquet.

L’objectif est de solliciter une audience du Premier Ministre et du Président du Conseil Constitutionnel afin de peser avant que le nom ne soit définitivement entériné par le Conseil d’Etat le 1er octobre.

Une réunion est prévue vendredi 1er juillet à 20h au centre culturel de Cabestany.

Une pensée sur “5 millions d’occitans et moi, et moi, et moi

Commentaires fermés.

d71fd7c269ccb709ddb9797ba7bab4b5MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM