Hommage perpignanais : Contre le crime homophobe d’Orlando (USA)

À l’appel de LGBT66*, plus de 150 perpignanais, élus comme anonymes, hétérosexuels comme homosexuels, se sont rassemblés en hommage aux victimes du massacre homophobe de Orlando en Floride. Parmi la foule de nombreux anonymes comme Halima, Marie, ou Patrice venus en « soutien aux victimes » mais aussi des élus, le Maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, Nicolas Garcia, vice-président du conseil départemental ou Agnes Langevine vice-présidente de la région.


Un rassemblement à l’appel de l’association LGBT66
Dans la nuit de samedi à dimanche, un « combattant » se revendiquant du groupe terroriste DAESH a fait 53 blessés et 49 morts dans une boîte gay très prisée de la ville de Orlando en Floride. Un acte homophobe que certains politiques et médias nationaux « ont eu du mal à qualifier comme tel », déplorait Ludovic Richard, Président de l’association des LGBT66.

Tombés pour homophobie !
Les personnes présentes se sont allongées au sol, pour montrer qu’aujourd’hui encore on « peut mourir d’être homosexuel… Il est important de montrer, qu’on ne cédera pas face à la terreur. Nous on est là et on va continuer à s’aimer entre nous, l’amour à l’état brut, comme réponse à la terreur à l’état brut ! ». 

Une chaîne humaine
Après une minute de silence, la foule a formé une chaîne humaine symbole de lien, de solidarité, de fraternité entre les citoyens sans tenir compte de leur religion, orientation politique ou sexuelle.

« Un climat de recul des droits sans précédent !« , « Notre modèle social attaqué »
Agnes Langevine présente à ce rassemblement « en solidarité de la communauté gay qui fait face un acte terroriste ciblé, barbare et qui s’inscrit dans un climat de violence et de recul des droits que l’on n’a pas connu depuis des années et des années, une terrible régression ».

Jean-Marc Pujol qui n’a pas hésité à être présent à ce rassemblement, « j’ai toujours été présent quand les libertés individuelles sont attaquées, les élus se devaient d’être présents. Aujourd’hui, c’est notre modèle de société qui est attaqué, après Charlie, le Bataclan, Orlando… ».

*LGBT : Lesbiennes-Gay-Bi-sexuels et Transgenres.

79cdf49841e0a71ddcca71fdee160deb####