Harcèlement sur les réseaux sociaux pour la mère de l’enfant tombé dans la fosse du gorille Harambé

Le 28 mai dernier un enfant de 3 ans est tombé accidentellement dans l’enclos d’Harambé, gorille de 17 ans du zoo de Cincinnati. Alors qu’une enquête est ouverte afin de déterminer s’il y a eu négligence dans la sécurité du zoo de Cincinnati, la mère de l’enfant est accusée d’être une « mère indigne » sur les réseaux sociaux.


Tweet - Parents stupides causent la mort d'un gorille
Tweet – Parents stupides causent la mort d’un gorille

Polémiques et hommages se multiplient
L’affaire a commencé à prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux avec les défenseurs de la cause animale qui se sont mobilisés considérant la mort d’Harambé comme inutile. Selon certains experts, le gorille aurait simplement cherché à protéger le petit.

La polémique a surgi quand le zoo a justifié sa décision de tuer l’animal au lieu d’utiliser des balles réelles et non des seringues hypodermiques : « l’équipe a pris une décision difficile mais correcte car il ont sauvé la vie du petit ».

La mère de l’enfant a alors été désignée à la vindicte digitale. Elle a même dû se justifier sur son compte Facebook, supprimé depuis, donnant des nouvelles de l’enfant et remerciant les sauveteurs.

« Nous sommes une société qui juge très rapidement le fait qu’un parent puisse perdre de vue un enfant et tout le monde sait que je suis très vigilante avec les miens. Les accidents arrivent et je remercie que les bonnes personnes aient été là au bon moment. Merci à tous ceux qui ont aidé mon fils ».

La bataille des Pro et des Anti sur les réseaux sociaux
Des groupes Facebook se sont créés dans le seul objectif de réunir des gens pour harceler par appel, lettre ou de mail « la pire mère de tout l’Ohio » .

Dans le même temps, une page Facebook recueillait de nombreux fans pour soutenir la mère de l’enfant. Alors que fleurissaient de nombreux tweets en hommage au gorille allant jusqu’à utiliser le #JeSuisHarambe et #JusticeForHarambe

Credit photo W. Philpott pour Reuters
Credit photo W. Philpott pour Reuters

♦ Les faits se sont déroulés le 28 mai au zoo de Cincinnati
L’enfant s’était trop approché de la barrière de délimitation et a fait une chute de 5 mètre dans l’enclos du gorille de 200kg. Ce dernier s’est emparé de l’enfant et l’a tiré à plusieurs reprises et sans ménagement par le pied à travers son enclos. Face à la dangerosité de la situation et bien que le gorille ne montrait pas une attitude agressive face à l’enfant, les responsables du zoo ont pris la décision de tirer sur l’animal à balle réelle pour éviter un risque de blessures graves à l’enfant.

La décision n’a pas été prise à la légère. Le gorille est une espèce en voie d’extinction et ils sont peu nombreux à vivre en captivité » affirmait le directeur du zoo. Le gorille était « agité et désorienté » par la nervosité ambiante, notamment du fait de la foule qui observait la scène avec angoisse. Il a notamment rappelé la puissance d’un animal plus fort que six hommes réunis et capable de briser une noix de coco d’une seule main.

0357dddca4fa1de96a247f45de52385788888888888888888888888888888