Cult’hebdo 25 août | L’actualité culturelle des Pyrénées-Orientales

♦ Patrimoine : L’avenir de l’Hôpital Thermal des armées à Amélie-les-Bains

Abandonné depuis 30 ans, l’ancien Hôpital Thermal des armées situé sur la commune d’Amélie-les-Bains va devenir un complexe multi-thématique ; proposant hébergement haut de gamme, espace de remise en forme et gastronomie. 

“En mars 2021, la société Tempérance acquérait par le biais de sa filiale dédiée Amélie Valorisation la partie privée de l’Hôpital Thermal des Armées et confiait le diagnostic à l’architecte nîmoise Nathalie d‘Artigues ; avec un accompagnement constant de l’Architecte des Bâtiments de France.

Au fil des visites sur le site, et devant la détermination, la mort dans l’âme, de la municipalité à prendre un arrêté de péril conduisant à la démolition de la partie thermes – dégradée et squattée -, Tempérance a souhaité étendre sa remise en état à l’identique à cette partie.

Considérant qu’il s’agit d’un actif descendant dont le désamiantage et le déblaiement sont supérieurs à la valeur annoncée par le service des Domaines, la ville a opté pour une cession à l’euro symbolique juridiquement encadrée.”

Le chantier durera plus de deux ans et la mairie de souligner : “Tout autour, la remise en valeur du parc a commencé pour restituer aux Améliens 7 hectares de poumon vert tandis que la chapelle de l’hôpital, rebaptisée Casa Restany accueille le meilleur de la création plastique contemporaine”.

♦ 6e édition du festival R-CAS à Perpignan avec l’association Agit’Hé

“À l’écoute de la scène artistique actuelle de notre territoire et alentours, et de tous ses acteurs, le festival biennal R-CAS est devenu un événement incontournable pour les profanes qui y font leur première rencontre avec l’Art, en toute simplicité ; comme pour les amateurs d’art chevronnés qui profitent d’une exposition de qualité et avec la présence sur place de plus d’une trentaine d’artistes, d’artistes catalans dans le cadre d’un échange transfrontalier et d’une classe d’arts appliqués du lycée Jean Lurçat.”

Loin du salon traditionnel, la scénographie est immersive et travaillée, accompagnée d’un programme jubilatoire accessible à un large public ; une journée dédiée aux visites scolaires et professionnelles, et tout le week-end “entrée libre”, avec des ateliers pratiques, des installations, des conférences, des démonstrations et des performances. C’est un véritable temps de rencontre : les artistes sont présents pendant toute la durée du festival pour échanger sur leur pratique avec les visiteurs. 

Le Festival R-CAS (Rencontre>Créateurs|Actuels|Singuliers) sera organisé par l’association Agit’hé ; avec le soutien du Conseil Départemental des P.O. et de la Ville de Perpignan ; en partenariat avec le centre d’art contemporain Acentmètresducentredumonde ; les 2 et 3 octobre 2021. 

♦ C.I.P. : Découvrir les expositions de Visa pour l’Image autrement

Durant la 33e édition de Visa pour l’Image, tous les publics (du plus néophyte au plus averti) auront la possibilité de découvrir les expositions sélectionnées par le service des publics du Centre international du photojournalisme (C.I.P.). Un livret d’exposition « Bribes de voyage » a été conçu pour leur permettre de faire des arrêts sur image dans différentes expositions ; et de comprendre les enjeux thématiques et techniques d’un photoreportage.

À travers des activités adaptées, ce carnet jeux vise à transmettre des notions sur le travail de photojournaliste, la composition de l’image (couleur, éclairage, cadrage, …), le rapport entre la légende et la photo, entre autres. Toutes les expositions pouvant être visitées en famille, sont également indiquées.

Le carnet de jeux est gratuit et sera disponible aux accueils du couvent des Minimes et de la chapelle Saint Dominique. Consultable sur ce lien.

À partir du 28 août jusqu’au 12 septembre, quatre photojournalistes du C.I.P. (Lou Baron, Tristana Carrasco, Stéphane Ferrer et Lionel Pedraza) proposent des ateliers gratuits d’éducation à l’image pour les familles, le public en découverte ou le public averti.

L’atelier a pour but d’initier / de perfectionner à la lecture de l’image et aux caractéristiques d’un photoreportage. L’atelier vous permettra d’être des spectateurs actifs face aux images exposées.
Chaque atelier durera une heure.

Ateliers d’éducation à l’image :
– mercredis pour les familles à 11h et 15h
– samedis pour le public en découverte à 11h et 15h
– dimanches pour le public averti à 11h et 15h

Inscription au C.I.P.. Les places sont limitées. Les ateliers sont gratuits. Contact téléphonique: 04 68 62 38 00.

♦ Exposition photo : “SOS Méditerranée – un engagement citoyen” au Palais des Rois de Majorque

Composée de 15 panneaux recto-verso de 2 mètres sur 1,2 mètre, l’exposition est issue de reportages effectués par 11 photographes professionnels embarqués depuis 2016 à bord de l’Aquarius puis de l’Ocean Viking ; les navires affrétés par SOS Méditerranée. “Ces clichés invitent à prendre conscience de la nécessité vitale de mettre en place un dispositif de sauvetage adéquat et respectueux du droit maritime international en Méditerranée”.

Des visites guidées seront organisées les 18 et 19 septembre (de 10h à 16h) et trois “mercredi lecture” seront proposés les 1, 8 et 15 septembre (à partir de 16h30).

Au travers de ces lectures, seront entendues des voix qui par leurs récits et poésies font écho, à leur façon, aux engagements de l’association SOS Méditerranée.

© Anthony Jean pour SOS Méditerranée
© Anthony Jean pour SOS Méditerranée

♦ Cinéma : Le Offshore Film Festival est de retour en septembre 2021

Après un an d’absence, le Offshore Film Festival est de retour et partira en tournée en France à la rentrée. Il posera ses bobines le 15 Septembre 2021 au Cinema Mega Castillet de Perpignan (19h30 à 23h). “Apporter l’océan en ville, grâce à la projection des meilleurs documentaires liés aux sports nautiques”, tel est l’objectif du Offshore Film Festival.

Au programme : une plongée poétique dans les eaux du Yucatan vers le monde étonnant du cénote Angelita ; un tour du monde à la voile en compagnie du premier équipage entièrement féminin ; la découverte de secrets spots en Indonésie et en Irlande avec la Surf Island Family ; et une immersion sous l’océan dans la capsule d’Under The Pole pour observer la vie sous-marine.

♦ Archives départementales : Mise à jour de la base de données en ligne

Sont concernés parmi les archives en ligne : correctifs et ajouts d’images ; notamment complément des registres de l’état civil (fin XIXe-début XXe siècle : dates variables suivant les communes). Les registres du contrôle des actes des notaires (sous-série 2C). Ces documents contiennent les références des actes passés devant les notaires entre 1693 et 1791, ce sont les ancêtres des registres de l’enregistrement. Si vous recherchez un acte mais que vous ne connaissez ni le nom du notaire ni sa date exacte, le contrôle des actes peut vous aider à l’identifier. Ces registres sont particulièrement intéressants pour les généalogistes (contrats de mariage) et les historiens.

Cliquez ici pour consulter les archives en ligne : https://www.ledepartement66.fr/lesarchivesenligne/.
Et ici pour en savoir plus sur les contrôles des actes : https://www.ledepartement66.fr/wp-content/uploads/2019/04/TUTO_2C.pdf.

Exemple Contrôle des actes et insinuations (1693-1791) © Archives départementales des Pyrénées-Orientales

♦ Astuce : Le Pass Métiers d’art de la Région

Verriers, ébénistes, céramistes, couteliers, facteurs d’instruments de musique, restaurateurs de vitraux, experts du travail du cuir, du textile, de l’ameublement, de la faïence, de la bijouterie… L’Occitanie abrite plus de 4 000 professionnels des métiers d’art.

Mis en place depuis 2019 par la Région, le dispositif “Pass Métiers d’art” a pour objectif d’aider au développement de la filière. Il permet de soutenir les investissements, des prestations de conseil, ainsi qu’un accompagnement pour la participation à des salons, ou des concours. Pass Métiers d’art concerne les projets de développement de moins de 40 000€.

Plus d’information : https://www.laregion.fr/Pass-Metiers-d-Arts.

Qui peut en bénéficier ? Tout professionnel des métiers d’art quel que soit son statut :
– Artisan immatriculé auprès d’une chambre de métiers en tant qu’artisan d’art depuis plus de 2 ans OU ;
– Adhérent à la Route des métiers d’art Occitanie ; et/ou à Atelier d’Art de France ; et/ou référencé dans l’annuaire officiel des Métiers d’art de France de l’Institut National des métiers d’Art. Le professionnel doit disposer d’un 1er bilan d’activité sur 12 mois minimum.

Le bénéficiaire doit être domicilié ou avoir son siège ou l’établissement concerné sur le territoire Occitanie et, pour les personnes morales avoir de moins de 10 salariés.

// Plus d’articles culturels sur les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances