fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Culture » Cult’Hebdo spécial | La Rétro des évènements culturels forts de 2021

Cult’Hebdo spécial | La Rétro des évènements culturels forts de 2021

France, Perpignan, 2021-09-01. Exhibition Gabriele Galimberti, The Ameriguns, Visa pour l Image. Walking into a gun shop in Kansas one day and starting to chat with some customers, I asked them "How many guns do you have at home? "I have over 50," one of them said. Soon after, I was at his house to take a picture of him with his entire collection. He was as proud to show off his arsenal as a friend would be to show me his vinyl or watch collection. That s when I decided to travel around the country to photograph, interview and discover the part of America that loves firearms. Photography by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

Article mis à jour le 12 janvier 2022 à 20:00

♦ Josep Bartolí investit le Mémorial du Camp de Rivesaltes pour un an

Jusqu’au 23 septembre 2022, et pour toute une année, le Mémorial du Camp de Rivesaltes met à l’honneur Josep Bartolí à travers une exposition intitulée « Les couleurs de l’exil ». Avec plus de 150 œuvres réunies, cette exposition mettra en avant l’exil, les engagements et les combats de ce dessinateur et caricaturiste qui n’a pas hésité à utiliser les armes pour défendre la République.

Une histoire de camps en camps. Fervent défenseur de la République Josep Bartolí a connu l’incarcération à plusieurs reprises. Après s’être exilé en France pendant deux ans, le dessinateur sera interné dans sept camps différents ; dont ceux de Saint-Cyprien et de Perpignan. Il profite de cette période pour se mettre à dessiner l’exil, les camps et la guerre, sans utiliser de couleur.

Josep Le Film, un film animé pour la mémoire de la Retirade

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié ; l’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception.

Depuis sa sortie, le film a reçu notamment un César pour le meilleur film d’animation 2021, le prix Lumières 2021, le prix au cinéma européen, sans oublier sa sélection officielle au festival de Cannes 2020.

Esquisses et coulisses de cette aventure cinématographique avec Aurel ; dessinateur de presse pour le Monde, le Canard Enchaîné et réalisateur du film. En tant que dessinateur de presse est-il plus aisé de croquer l’actualité ou l’histoire ?
« Sur l’actualité, on est obligé d’être hyper réactif ; l’imagination et l’idée doivent venir tout de suite. Quand on dessine l’histoire longue, c’est différent ; on a de plus de temps. Il y a des tas de gens qui ont déjà travaillé sur le sujet avant vous, des historiens, des spécialistes du sujet, ou des témoins directs. Il y a donc plus d’analyse, de recul ; un recul que l’on ne peut pas avoir avec l’actualité. »

France, Rivesaltes, 2021-09-23. From 23 September 2021, and for a whole year, the Rivesaltes Camp Memorial is honouring Josep Bartoli through an exhibition entitled "The Colours of Exile". With more than 150 works, this exhibition will highlight the exile, the commitments and the fights of this cartoonist and caricaturist who did not hesitate to use weapons to defend the Republic. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.  France, Rivesaltes, 2021-09-23. Depuis le 23 septembre 2021, et pout toute une annee, le Memorial du Camp de Rivesaltes met a l honneur Josep Bartoli a travers une exposition intitulee “Les couleurs de l exil”. Avec plus de 150 oeuvres reunies, cette exposition mettra en avant l exil, les engagements et les combats de ce dessinateur et caricaturiste qui n a pas hesite a utiliser les armes pour defendre la Republique. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Le 33e anniversaire commun de Visa pour l’Image, Jazzèbre et du Fid’Bd

⊕ 25 expositions et retour des projections pour Visa pour l’Image

Après une 32ème édition maintenue mais tronquée de ses projections, Jean-François Leroy avait annoncé le retour des soirées sur grand écran au Campo Santo.

Retour sur l’exposition « The Ameriguns«  avec Gabriele Galimberti. « The Ameriguns » étonne par ses images, mais aussi par ses légendes. Des légendes beaucoup plus longues qu’à l’accoutumée. Gabriele Galimberti a souhaité raconter l’histoire de chacun des personnages et leur passion pour les armes.
Échange avec le photographe italien, Gabriele Galimberti. Ces images posées sont particulièrement rares à Visa pour l’Image.

Les images de Gabriele Galimberti sont quant à elles très posées, très graphiques. « Le montage, c’est ma signature. J’imagine comment placer les objects, et les sujets sont aussi acteurs de leur image. Sur la photo de la jeune femme au Texas, nous avons placé les fusils pour former l’étoile qui symbolise cet état américain. Quant à Black Rambo, il a placé toutes les armes autour de sa piscine, et ensuite a décidé d’actionner son lance-flamme pour la photo« .

⊕ Jazzèbre, 33 ans et une nouvelle directrice

L’année dernière, le festival Jazzèbre avait pu se tenir entre les deux confinements malgré le contexte sanitaire. En 2021, le festival a pu à nouveau se dérouler. Jazzèbre a marqué la reprise du spectacle vivant après une longue période quasiment sans spectacle. Cette 33e édition, qui a eu lieu du 18 septembre au 10 octobre, était également la dernière de Yann Causse, le programmateur et directeur artistique du festival. Pour sa dernière édition en tant que directeur artistique de ce festival, Yann Causse nous a accordé une interview.

Pour nous, il est revenu sur cette belle aventure qui a rythmé sa vie depuis 33 ans et nous a évoqué ses projets. « Oui, quand on a démarré, il y a 33 ans, c’était 4 soirées à Perpignan. Mais il y avait déjà un mélange entre les musiques du monde et le jazz. 4 jours pour commencer ; puis on a attendu d’être à la 6e ou 7e année pour avoir quelque chose qui correspondait à un festival plus posé, qui prenait plus son temps, qui permettrait de découvrir une palette plus large de musiciens. Assez vite, on est sorti de Perpignan.« 

France, Perpignan, 2021-09-07. Illustration, The 33rd edition of Jazzebre will also be the last one for Yann Causse, the programmer and artistic director of the festival of Jazz. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-09-07. Illustration, La 33e edition de Jazzebre sera egalement la derniere de Yann Causse, le programmateur et directeur artistique du festival de Jazz. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

⊕ Le FID&BD 2021

Le festival FID&BD Kesako ? “Le plus grand magasin de disques et BD du monde, le temps du dernier week-end de septembre avec 80 stands d’exposants nationaux et internationaux, dans un lieu unique et hors du commun : l’église des Dominicains de Perpignan ». Plus grande foire Euro-Méditerranéenne du disque, cet événement est aussi un espace convivial de rencontres, d’échanges autour des métiers du disque, de la musique, de la BD, du livre, de la photographie et de la contre-culture. Pour ne pas déroger à la tradition, le Fid&Bd 2021 avait programmé, dédicaces, rencontres, concerts et expositions.

♦ Le retour du Théâtre de l’Archipel 2021

Après des mois de fermeture, le théâtre de l’Archipel a pu rouvrir ses portes avec un programme spécial « retrouvailles ». Théâtre, musique, cirque, danse, lectures ; sans oublier les résidences artistiques.

Une programmation pluridisciplinaire et intergénérationnelle qui investit les espaces. Pour cette nouvelle saison, l’Archipel a proposé différents spectacles. Borja Sitjà, le directeur du théâtre, confiait :

« J’ai toujours pensé qu’un théâtre doit être dérangé par les artistes. Ce sont eux qui donnent la forme, l’odeur et la couleur de ce spectacle que nous vous offrons et appelons Saison« .

La saison 2021 débutait par la pièce « Errance en Syllogomanie » du théâtre Dromesko. Le spectacle, accessible dès 12 ans, fut co-produit par l’Archipel. Les comédiens déambulaient à travers leurs installations plastiques. Ce premier trimestre de programmation faisait également la part belle à la danse avec plusieurs spectacles dont ceux de la compagnie Mal Pelo dirigée par Pep Ramis et Maria Muñoz ; ainsi que Fix Me.

OGV © Tristan Perez Martin
OGV – Compagnie Mal Pelo © Tristan Perez Martin

♦ Naissance du musée Narbo Via et réouverture du château de Castelnou

Sa première pierre posée en novembre 2015, c’est peu dire que le musée Narbo Via était attendu. Lors de la journée de déconfinement du 19 mai, et pour la première fois, le musée narbonnais Narbo Via a ouvert ses portes au public. Il est entièrement gratuit, pour tout public, depuis le mois de juin. Un musée hypermoderne pour exposer des trésors antiques. 

Acquis pour 1€ symbolique en novembre 2018, par le Conseil Départemental, le château de Castelnou a finalisé une partie des travaux nécessaires pour être accessible. Sur un total prévu de 3 à 4M€, plus de 600.000€ ont été investis pour la sécurisation des accès, des jardins et du château datant du Xe siècle. Selon la Présidente du département, Hermeline Malherbe, l’ensemble des travaux devraient être finalisés pour la saison estivale 2022.

En attendant, le château qui surplombe d’un des plus beaux villages de France s’est ouvert gratuitement en 2021. Le château vient accroître le patrimoine historique du département qui compte déjà le Palais des Rois de Majorque, le Prieuré de Serrabone et le Château de Collioure. Ce dernier est en lice pour devenir l’un des monuments préférés des Français.

♦ De la jouvence du festival Pablo Casals à Prades

Ténor des événements internationaux de musique classique depuis 1950, le festival pradéen Pablo Casals faisait lui (aussi) un retour du tonnerre. À la baguette cette année ? Pierre Bleuse. Grande référence française au titre de chef d’orchestre. Nouveau directeur artistique. Nouveaux concepts. Nouvelles ouvertures musicales. Nouvelles missions. France Inter titrait – en citant Pierre Bleuse – dans L’Invité du Jour. « Il était essentiel d’imaginer un festival tourné vers l’avenir« 

Mais ce dernier rassure et recentre : cette touche de modernité ne sera jamais éloignée de l’histoire du festival Pablo Casals ; et des valeurs de cet exilé, natif d’El Vendrell.
Relire notre rencontre avec Pierre Bleuse. « Partout où est passé Pablo Casals, il a créé un orchestre. Je voulais renouer avec cette tradition, avec la réouverture des frontières ; et en même temps, c’est une belle occasion pour les jeunes de jouer avec des professionnels de renom« . Photo Pierre Bleuse © Marine Pierrot Detry.

♦ Festival Musique Cinéma | Pellicu-Live, le petit dernier des festivals

2021 était aussi l’été des nouveaux festivals en terres catalanes. Après la première du festival d’humour Les seigneurs du château les 24 et 25 juin derniers au Château d’Aubiry de Céret ; place à celle de Pellicu-Live, les 26, 27 et 28 août au Parc Palauda de Thuir. L’attente et les interrogations étaient nombreuses autour de Pellicu-Live.

De par son annulation l’an dernier. Merci la pandémie ! De par son parrain : le comédien François-Xavier Demaison, nouvellement propriétaire d’un vignoble à Vingrau. De par l’implication de David Garcia dans le projet ; lui qui est connu pour le festival Les Déferlantes. Mais aussi de par son format et sa proposition : le festival se voulait être un cocktail entre gastronomie, cinéma et musique live. La curiosité et l’excitation attisées, on tente les présentations de Pellicu-Live.

Une programmation intéressante et une formule originale. Woodkid, Grands Corps Malade, Cut Killer, Éric Serra : des noms qui, forcément, interpellent le plus grand nombre. Outre la programmation, c’est le déroulé des trois soirées de Pellicu-Live qui nous a apostrophé. Par ordre de passage : rencontre avec des pros du cinéma, projection de courts métrages régionaux, ciné-concert-danse en live, DJ set. Le tout accompagné en bouches par trois grands chefs.

♦ Ils nous ont manqué en 2021, les festivals catalans encore annulés pour cause de Covid

Alors que la saison estivale approchait à grands pas, les festivals revoyaient leurs copies. Roselyne Bachelot avait annoncé la possibilité de maintenir les concerts en version assise ; et en respectant une jauge de 5.000 personnes maximum. « Ce cadre pourra bouger si les conditions s’améliorent », précisait la ministre de la Culture la semaine dernière au micro d’Europe 1. Des rendez-vous musicaux où, habituellement, il fait bon de danser, boire devant les buvettes et flâner entre les stands ont dû renoncer. Ce fut le cas des Déferlantes, de l’Electrobeach, de Voix de femmes, ou de Fest In Pia. D’autres ont pu adapter leur édition 2021, ce fut le cas d’Ida y Vuelta.

// Plus de Cult’Hebdo et de culture :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances